UFO Doc Secret

UFO Doc Secret

Les différentes raisons d'une vie possible sur Mars

   En regardant Mars au télescope, nous découvrons qu’elle porte des cicatrices quasiment identiques que celle de notre planète. Sa surface est recouverte de canaux découlement. Afin de germer, la vie a besoin de sources durables d’eau, de lacs et de fleuves, qui se perpétuent pendant des millions d’années. Pour en retrouver une trace éventuelle, les scientifiques ont envoyé sur Mars une petite armée de robot.

 

    Depuis les années 1970, six robots ont explorés sa surface. Au cours des recherches, les scientifiques ce sont aperçues qu’il y a environ trois milliards d’années, la situation pour Mars à commencer à se détériorer, son cœur s’est refroidit et les productions de gaz de son atmosphère ce sont arrêtées. La couche de gaz protectrice a sans doute été emportée par le vent solaire. L’eau qui ne s’est pas évaporée aurait coulée dans le sol et serait retenue sous forme de glace. Des grottes ont été repérées sur certaines images. Et si de l’eau se cachait dans ce monde souterrain ? Les données satellites confirment la présence de glace sous la surface. Dans les profondeurs du sous-sol, cette glace a pu retourner à l’état liquide. Tout semble indiquer que dans la roche, il existe un milieu plus à même d’accueillir la vie.

 

   On a repéré la présence de gypse sur Mars, ce qui signifie que de l'eau sous sa forme liquide existe bien, car sans eau, la formation de gypse n'existe pas. En outre, on y trouve du méthane et de la vapeur d'eau qui nous encouragent dans la recherche de la vie Extraterrestre....

 

 

 

   Un scientifique de la Nasa affirme avoir trouvé des traces de vie extraterreste fossilisées dans les fragments d'une météorite, suscitant enthousiasme et scepticisme au sein de la communauté scientifique.

   L'article de Richard Hoover, accompagné de photos prises au microscope de petites créatures ressemblant à des vers, a été publié vendredi dans le Journal de cosmologie américain.

   Le scientifique a découpé en tranches des fragments de différents types de météorites, dites chondrites carbonées, susceptibles de renfermer de l'eau et des matières organiques, et les scrutées au microscope. Il a trouvé ce qui ressemble à des bactéries qu'il a appelées "fossiles autochtones" et dont il pense qu'ils proviennent non pas d'une contamination une fois que la météorite a frappé la Terre, mais bien de l'espace et d'organismes vivants contenus dans des comètes, météorites ou autres objets stellaires. "Les implications sont que la vie est partout et que la vie sur Terre pourrait venir d'autres planètes", écrit-il dans cette étude.

   De telles recherches suggérant la présence de vie extraterrestre dans des météorites ne sont pas nouvelles et provoquent de vifs débats sur la fait de savoir comment ces organismes peuvent survivre dans l'espace et sur l'origine de la vie dans l'univers.

   Richard Hoover est un "scientifique très respecté et un astrobiologiste à la réputation exemplaire à la Nasa", affirme le rédacteur en chef de la revue, Rudy Schild, du Centre pour l'astrophysique au Harvard-Smithsonian.  "Etant donné la nature controversée de cette découverte, nous avons convié 100 experts et convié plus de 5.000 personnes de la communauté scientifique à étudier cet article et proposer leur analyse critique", poursuit-il. Leurs commentaires seront publiés entre le 7 et le 10 mars.
ksh/mra/eg

 

 

voici le vers de la météorite

 

   Il existe une vidéo de la prétendue météorite et le vers qui y vit mais celle çi est sous contrôle de la NASA



10/02/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres