UFO Doc Secret

UFO Doc Secret

Bases aliens sur la Lune (révélations de M.W.Cooper)

 

Tout d'abord un petit historique sur la vie de Milton William  Cooper:

 

   William Miton Cooper est né le 6 mai 1943 à Saint-Johns, en Arizona. Tout comme son père membre de l'USAF (United States Air Force), Cooper avait décidé tout jeune de s’engager dans l'armée. Enfant, sa famille déménage beaucoup dans de nombreux pays, et Bill Cooper sort diplômé du lycée de Yamato (Japon).

   Lorsqu'il quitte son foyer, il intègre le SAC (Strategic Air Command), département de commandement de l'USAF, puis continue sa carrière dans l'United States Navy, la Marine américaine.

   Dès 1966, il est membre d'équipage à bord du sous-marin USS Tiru. Il travaille ensuite comme officier sur un pétrolier, puis au Viêt Nam pendant la Deuxième Guerre de l'Indochine. Après quoi, il fut affecté dans l'unité administrative de la Flotte Pacifique

 

   En 1989 paraissent deux de ses livres : The Secret Government : the origin, identity, and purpose of MJ-12 et Operation Majority, livres véhiculant des théories du complot essentiellement centrées autour du thème des OVNIs, et dans lesquels il révèle ce qu'il présente comme des informations top secrètes qu'il aurait acquises durant ses 18 années passées dans l'armée.

  En 1973, il est renversé en pleine ville par une voiture prenant la fuite et perd sa jambe suite à cet accident. L'accident en question est souvent considéré comme un attentat des autorités américaines dans le milieu conspirationniste, Bill Cooper dit avoir reçu une visite des responsables de l'accident à l'hôpital, ceux-ci l'auraient menacé de s'en prendre à sa famille.

   William Cooper devient par la suite membre de milices d'extrême droite, hostiles au gouvernement fédéral des États-Unis. En 1991, paraît son livre Behold a pale Horse, nouvel ouvrage dans lequel il divulgue le document Silent Weapons for Quiet Wars qui serait un programme gouvernemental secret.

   William Cooper s'est notamment rendu célèbre en diffusant ses théories du complot et de la présence extraterrestre, sur l'émission The Hour of the Time diffusée en ondes courtes sur WWCR depuis Memphis.

   Cooper expose dans ses livres ses théories sur la présence des extraterrestres sur Terre, ainsi que le rôle de l'organisation, Majestic 12. Il déclare également avoir lu des documents reconnaissant clairement le gouvernement américain comme étant responsable de l'assassinat de J.F. Kennedy...

 

   Voici ce que raconte M.W.Cooper à propos des bases lunaires et de la conspiration du gouvernement américain au sujet des extraterrestres...

 

 

   Diverses étranges structures lunaires ont été découvertes par une multitude d'amateurs aux quatre coins du Monde depuis des décennies, et ce sur des documents officiels comme dans l'exemple précédent. La toute première 'anomalie' mondialement diffusée (Apollo 8 - décembre 1968) a été publiée dans Paris Match (n°1028 - pages 32-33) le 18 janvier 1969....

 

   Qui constaterait sur ces images des anomalies, des symétries variées, ou trop de coïncidences, serait en droit de s'interroger à propos des probabilités et caractéristiques relatives aux complexes processus amenant la Nature à engendrer de telles formations, lesquelles paraissent pour le moins très atypiques. Pour rappel la symétrie est rarissime sur la Lune en partant du principe que les formations sont censées être naturelles.

    Rien n'a été ajouté ou modifié à l'image elle-même. Simplement la luminosité a été légèrement augmentée, car la photographie originale est relativement sombre. Le 'blanc nacré' correspond bien intrinsèquement à la structure à droite, la nuance de contraste se voit déjà nettement sur l'image source. Cet objet présente semble-t-il des symétries diverses dans tous les axes, rappelant une architecture, une finition en 'demi-cercle' à l'arrière (on voit même l'ombre sur une partie), une formation verticale au centre, élevée par rapport à l'ensemble, et une courbe descendante à l'avant. Le tout en blanc, avec un fort albédo. Cette valeur indique la différence de composition avec les éléments alentours. C'est a priori une structure à part entière qui épouse le sol, et non un simple jeu d'ombres et de lumières

 

 

 

 

.

 

 

 

 Etranges dômes sur la Lune repérés par "Lunar Orbiter"

   Le satellite américain "Lunar Orbiter 2" qui continue de tourner autour de notre satellite naturel, et poursuit les prises de clichés rapprochés du sol, vient de livrer un document sensationnel.

   Les savants du laboratoire de Pasadena se sont penchés sur des formes insolites. Au lieu des            innombrables cratères qui constituent en général l'ensemble du "paysage lunaire" apparaissent des objets converses, des protubérances...

   Il s'agit de sortes de piliers mesurant une quinzaine de mètres de diamètre à la base et de 10 à 20 mètres de haut sur la nature desquels on a peine à se faire une opinion, déclarent certains. "Ces protubérances font songer à des stalagmites, ces étranges aspérités sont hautes de 12 à 25 mètres et ont un diamètre de 15 mètres à la base", ont dit d'autres savants.

   Les autorités scientifiques de l'agence aérospatiale américaine ont refusé de donner d'autres            détails. Protubérances, piliers, dômes... L'étonnement des services scientifiques de la "N.A.S.A." tient sans doute au choc qu'ils ont ressenti en découvrant sur les clichés des formes inhabituelles.

   Pourtant, il peut y avoir autre chose. La commission américaine chargée de rechercher les objets non   identifiés s'est déjà intéressée à ces formes. Notre enquête sur les "soucoupes volantes" abordera ce sujet prochainement. Il y a quelques années, des masses hémisphériques ont été décelées sur la Lune. Elles ont frappé les spécialistes, car "elles ressemblaient non à des collines, mais bien plutôt à des coupoles d'observatoire". Le mystère est donc  total...

 

Article paru dans Le Parisien le 24 novembre 1966 :

 

 

 

   Des scientifiques et ingénieurs impliqués dans les projets d’exploration de Mars et de la Lune ont fait part des résultats de leurs découvertes lors d’une réunion du Club National de la Presse à Washington, DC, le 21 Mars 1996. Ils révélaient pour la première fois la présence sur la Lune de structures et d’objets artificiels. Le discours des scientifiques était plutôt prudent et évasif, et ne faisait pas référence aux OVNIs. Selon eux, l’existence de ces artéfacts était possible, mais cette information était en cours de traitement et ses conclusions seraient publiées ultérieurement.

 

 

   Il fut également mentionné lors de cette réunion que l’Union Soviétique possédait des preuves photographiques de la présence d’une telle activité sur la Lune. La nature de cette activité demeure indéterminée mais ses traces seraient indéniables en de nombreux points de la surface lunaire, comme en témoigneraient les milliers de photos et vidéos provenant des vaisseaux Clémentine et Apollo. Des vidéos et des photos de ce dernier programme ont été projetées et beaucoup ont trouvé très surprenant que ce matériel n’ait pas été rendu public plus tôt. Les spécialistes de la NASA ont répondu qu’il était difficile de prévoir les réactions du public devant la révélation que des créatures étrangères avaient foulé ou foulent peut-être encore le sol lunaire. Ils ajoutèrent qu’il y avait également d’autres raisons à ce secret, et dont le contrôle dépassait la NASA elle-même. Le spécialiste des études lunaires Richard Hoagland a par ailleurs déclaré que la NASA procédait toujours à la retouche des photos avant leur publication.

 

Vidéo d'une ville alienne sur la lune:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



12/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres