UFO Doc Secret

UFO Doc Secret

Voyager dans le temps avec l'accélérateur de particules LHC devenu réalité

   La mise en place près de Genève de l’accélérateur de particules souterrain LHC (Large Hadron Collider) suscite de vives espérances dans la communauté scientifique. Deux mathématiciens russes estiment ainsi que l’incroyable machine pourrait ouvrir une porte sur l’espace-temps ! Une théorie surprenante, qui a fait la Une du très sérieux magazine New Scientist… 2008 : l’année zéro du voyage temporel ?

Le programme du LHC

- Fin 2006 : début du refroidissement des 7000 aimants supra conducteurs à 1,9 Kelvin (- 271,25° celsius)- 29 mai 2008 : début du refroidissement du dernier secteur. Fin prévue en juillet.- début août 2008 : stabilisation du système cryogénique et des aimants.      Installation des derniers éléments des détecteurs géants.- Octobre 2008 : premiers protons injectés dans le tube à vide (reproduisant le vide planétaire) avec une énergie de 450 gigaélectronvolts. - Novembre 2008 : test de collision proton-proton à 900 gigaélectronvolts. Les champs magnétiques et électriques produiront une accélération du faisceau à 5 teraélectronvolts. - Hiver 2009 : les aimants seront poussés au maximum de leurs capacités pour atteindre les 14 téraélectronvolts

 

Les missions du LHC

Le LHC, successeur du Grand Collisionneur électron positron (LEP), a cinq missions à accomplir. Construit au CERN à la frontière franco-suisse, il est enterré à une centaine de mètres sous terre. Dans un premier temps, il doit permettre de confirmer et de redécouvrir la présence de particules déjà connues pour tester les instruments et le LHC.  Une fois cette phase de test réussie, le LHC devrait être l’outil permettant de trouver et d’identifier le Boson de Higgs et de déterminer toutes ses caractéristiques (charge électrique, masse…). Il permettra également de constater de nouvelles interactions et de trouver de nouveaux bosons médiateurs d’interaction. Mais la  mission et la découverte la plus attendue est sûrement la résolution d’un mystère : que contient la matière noire ? De quelles particules est-elle composée ? Cette avancée permettra un grand pas dans l’histoire de l’astronomie. Enfin le LHC a été construit afin d’explorer le monde de l’infiniment petit et exploiter le potentiel d’un nouveau domaine d’énergie.

 

L’après LHC

Les physiciens travaillent déjà sur les accélérateurs de particules nouvelle génération avant même d’avoir les premiers résultats du LHC ! Le prochain sur la liste : le ILC ou International Linear Collider. Ce collisionneur linéaire, « outil » complémentaire du LHC, mesurera 31 kilomètres de long. Il précipitera des électrons contre des positrons à une vitesse proche de la lumière. Plus précis, il permettra de préciser et  de confirmer les découvertes faites par le LHC en mesurant la masse et les autres caractéristiques des particules. Sa conception et sa planification date de 1989, lors de la mise en place du LEP, prédécesseur du LHC. Le projet ILC a officiellement été lancé en août 2005. Actuellement 1600 chercheurs et ingénieurs répartis dans 30 laboratoires et universités à travers le monde le développe. Le coût de fabrication est estimé pour le moment à 6,7 milliards de dollars. Le collisionneur linéaire devrait être mis en fonction en 2020. Trois sites sont envisagés pour « l’héberger » : le CERN, le laboratoire FERMI dans l’Illinois ou un site au Japon.  Qui sera le successeur du ILC ? Le projet doit d’ores et déjà être en phase de conception…

 

Présentation  du LHC :

 

Les applications du LHC sont énormes, et malheureusement cachées du public à savoir la possibilité de voyager dans le temps. Découvrez la vérité !!!....

 


 

 


 

 


 

 




13/04/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres