UFO Doc Secret

UFO Doc Secret

Les OVNIS sont-ils des machines a remonter le temps ?

  

  En d'autres termes, les conducteurs des soucoupes volantes sont-ils, non pas des extraterrestres venus d’ailleurs, mais nos descendants? A savoir, des Terriens du futur, des « terrestres extra-temporels » ayant maîtrisé la technique du voyage dans le temps et venant visiter leur passé. Ainsi les « maîtres des soucoupes » ne seraient ni des astronautes, ni des spationautes, mais des chrononautes. À l’heure où 2008 est annoncée comme l’année zéro du voyage dans le temps, cette possibilité ne manque pas d’un regain d’intérêt.

Une intuition française

 

Cette alternative à l'hypothèse extraterrestre, pour élucider les énigme « agaçantes » des ovnis, est aujourd’hui en plein dans l’air du temps. Il est vrai qu'elle est extrêmement séduisante et féconde et paraît, comme par magie, résoudre nombre de caractéristiques mal comprises du comportement des ovnis. Au point de se demander pourquoi elle n’a pas plus de succès ! Qui donc a eu cette géniale intuition, du moins en France, de ne pas faire arriver ces formes soucoupiques d'une trop lointaine planète inobservable, donc inaccessible, ni surgir d'un inconscient collectif plutôt abstrus? C'est un ufologue français disparu : René Fouéré (1904-1990), fondateur du GEPA1/ ; il fut l'un de ces ufologues qui ne se contentaient pas de collationner les données mais tentèrent de rationaliser le phénomène. Figurent à ce panthéon, A. Michel, J. A. Hynek... Dans son bulletin du GEPA « Phénomènes spatiaux » n°8 de juin 1966, R. Fouéré posait la question : « Les ovnis seraient-ils des revenants du futur ? » Et de parler carrément de « machines2/ » que nous apercevons (dans le ciel) « qui n'auraient pas besoin d'être en mesure de traverser des distances se mesurant en années-lumière et pourraient être des véhicules à portée restreinte à usage purement terrestre, mais capables de descendre ou de remonter l'échelle du temps ».

 

 

 

 

 Ainsi, le premier problème résolu en remplaçant par les vaisseaux spatiaux par des machine à remonter le temps serait celui de la distance incommensurable à parcourir pour venir jusqu’à nous par des voyageurs galactiques voire extragalactiques. Parmi les autres questions auxquelles l’hypothèse temporelle fournirait « une élégante solution » il y aurait l'aspect humanoïde des conducteurs d'ovnis si contestée par les sceptiques et les exobiologistes pour qui la vie dans l’Univers doit être diverse et variée. Dans le cadre « temporel », leur petitesse corporelle, assortie à une grosse tête, serait symptomatique de ce qu’ils sont (à une date ultérieure indéterminée mais tout de même lointaine tant la notion de machine temporelle semble encore loin de ce qui se prépare en 2008 dans l’accélérateur de particule (LHC) de Genève), préfigurerait ce à quoi ressemblera la race humaine (évolution naturelle ou artificielle) dans quelques millions d'années, quand elle aura opéré une sorte de foetalisation régressive. On évacuerait aussi le problème du trop grand nombre d'observations - une exploration spatiale envisage plutôt un débarquement en bonne et due forme que des incursions sporadiques étalées sur plus d’un demi-siècle voire beaucoup plus - les visiteurs pouvant provenir de différentes époques du futur. L’intérêt persistant des chrononautes pour la Terre – parmi les autres exoplanètes – s’expliquerait facilement par le fait qu’elle a été le berceau de leur propre espèce ! Plus de problème de langue non plus. Quoi d'étonnant à ce que les explorateurs français du futur fréquentent la France à une époque reculée pour eux, actuelle pour nous, et s’expriment dans notre propre langue ? Quant aux apparitions/disparitions subites d'ovnis, comme s'ils se matérialisaient ou dématérialisaient, ce serait justement au moment où ils basculent dans un autre temps, dans un sens ou dans l'autre, à l'aller ou au retour, que se produirait le phénomène ; ce qui n’affecterait en rien une certaine « matérialité » des ovnis et de leurs occupants (traces, effets sur l’environnement etc.) De même le problème des ovnis du passé interprété dans le cadre de la thèse des « anciens astronautes en visite sur terre et semblant avoir marqué, voire orienté, les civilisations anciennes, pourrait être vu dans le cadre d’une sorte d’ « amplificateur culturel à réaction positive, le futur s’agrandissant lui-même par réinjection dans le passé de fragments de son acquis » (sic, R. Fouéré).

 

Sur cette vidéo, on aperçoit un OVNI qui se dématérialise en une fraction de seconde; est ce qu'il se déplace dans le temps? encore un mystère tres interessant...

 


Ovni et dématérialisation par OMEGAMAN



01/01/2012
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres