UFO Doc Secret

UFO Doc Secret

La téléportation quantique, maintenant accessible

   Des équipes scientifiques ont annoncé avoir "téléporté" des particules:

 

   En l'espace de quelques semaines, plusieurs avancées spectaculaires ont été réalisées dans le domaine de la téléportation quantique. Après l'exploit d'une équipe chinoise qui a battu un record de distance en transférant une particule à 100 kilomètres, Anton Zeilinger et son équipe de l'Université de Vienne sont parvenus à téléporter des états quantiques entre deux îles des Canaries, sur une distance de 143 km.

 

   Comme dans Star Trek, un objet disparaît quelque part, et un objet identique réapparaît ailleurs. Mais entre les deux, l'objet n'existe pas. Car pour réaliser cette opération quasi magique, l'objet ne passe pas dans notre espace habituel.

   Comme son nom l'indique, la téléportation quantique se fonde sur la mécanique quantique et en particulier sur le phénomène d'intrication quantique, découvert par Einstein et Schrödinger. Cette propriété quelque peu paradoxale peut lier entre elles deux particules. Séparées dans l'espace, elles peuvent continuer à former un tout cohérent et donc à réagir ensemble de la même façon.

 

   Ainsi, une modification de l'"état quantique" sur une des particules entraînera automatiquement une modification de l'autre, à distance.

   Il est donc possible de créer des paires de particules intriquées, comme dans le cas des récentes expériences, des photons, c'est-à-dire des particules de lumière. A l'aide de fibre optique, les chercheurs établissent une intrication entre deux particules, qui serviront ensuite de canal de communication. La fibre optique peut ensuite être retirée : les particules communiquent à distance.

   Un troisième photon est ensuite utilisé comme information à téléporter. Sa structure, baptisée "état quantique" est en quelque sorte copiée sur le photon source A, qui la transfère automatiquement sur le photon B auquel il est intriqué.

 

   Ce n'est donc pas la matière qui disparaît et réapparaît, mais l'information sur la structure de l'objet, son organisation.

 

   Difficile à comprendre et pourtant, Nicolas Gisin, professeur à l'université de Genève,vous explique pas à pas, le principe de cette avancée majeure de la physique:

 

 

   Le terme de "téléportation" fait rêver d'aventures à la Star Trek, où un " téléporteur " transformait les personnes en flux d'énergie pour les matérialiser n'importe où. Mais attention : aucun transfert de matière ne s'effectue lors d'une téléportation quantique.

 

   La téléportation physique au sens strict est donc impossible via la téléportation quantique. Seule de l'information est téléportée (le fameux "état quantique") et non de la matière physique. L'objet initial et l'objet final possèdent les mêmes caractéristiques et le même aspect, mais la matière de base est différente.

   Non seulement la téléportation quantique est incapable de déplacer un corps physique, mais elle est même destructrice.

 

   Tout ce passe comme s'il s'agissait de deux boules de pâte à modeler : une boule A en forme de lapin, et une autre B, informe, sortant à peine de sa boite. En transférant sa structure à la boule B, la boule A se déstructure et redevient un tas quelconque.

   Bien plus qu'un transport physique, il s'agit davantage d'une copie à distance, avec élimination de l'original.

   Même en imaginant qu'il soit possible de transférer toutes les caractéristiques d'un humain, cette technique ne pourrait produire qu'une sorte de clone... en réduisant la personne clonée à une bouillie informe.

 

   Pourquoi alors cette course à celui qui téléportera le plus loin des états quantiques ? Les scientifiques ont un objectif bien précis en tête : transférer les particules vers un satellite en orbite.    Un but qu'ils commencent à toucher du doigt depuis les dernières avancées : la technologie est maintenant prête pour "téléporter" des particules à cette distance.

   Car la téléportation d'information pourrait être à l'origine d'une révolution en matière de communication

     . La communication quantique pourrait s'appliquer à la cryptographie, c'est-à-dire la transmission secrète d'informations confidentielles.

 

   Ce procédé rendrait les communications extrêmement sures : puisque l'information disparaît entre le point A et le point B, il devient impossible d'intercepter le message en cours de route ! Les scientifiques espèrent donc un jour créer un système global de communication quantique par satellite qui ne peut être piraté.

   Même si un espion parvenait un intercepter le message, la physique quantique ne lui laisserait aucune chance de s'en sortir. Car les photons possèdent une sorte de système de surveillance interne : on ne peut pas les «regarder» sans leur en laisser la trace. C'est un principe fondamental que la physique quantique : l'observation d'un objet modifie son état quantique.

 

   Ainsi, les photons possèdent une polarisation, qui peut être utilisée comme un code binaire en télécommunications. Mais un espion qui tenterait d'intercepter le message en observant le photon changerait automatiquement sa polarisation, et serait donc forcement démasqué !

 

 

 



22/10/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 13 autres membres